ACET dévoile son nouveau rapport, qui prône la transformation de l’Afrique par son intégration économique

  • Le Forum Africain sur la Transformation 2021 a mis en lumière l’importance de l’intégration du continent pour assurer sa transformation économique.
  • L’élan créé par la ZLECAf devrait participer à relever les défis transfrontaliers communs, ycompris la création d’emplois compétitifs, la gestion des risques climatiques et la maitrise de l’innovation numérique.
  • Une plus grande collaboration régionale est essentielle pour réaliser le potentiel de l’Afrique.

15 Juillet à 9h00 (GMT), ACCRA – GHANA : Le Centre Africain pour la Transformation Economique (ACET) a publié aujourd’hui son troisième Rapport sur la Transformation de l’Afrique (ATR) qui étudie le besoin critique pour les pays africains de poursuivre une plus grande intégration économique pour transformer le continent. « Intégrer pour transformer », le troisième rapport sur la transformation de l’Afrique (ATR) se fait le défenseur d’une Afrique économiquement transformée qui exploite les opportunités régionales grâce à une intégration et une collaboration renforcée mais aussi grâce à un leadership visionnaire.

Le rapport a été dévoilé lors de l’édition virtuel 2021 du Forum sur la transformation de l’Afrique 2021, auquel ont participé des dirigeants des secteurs public et privé, tels que la Fondation Mastercard et le Groupe de la Banque mondiale. L’ATR appelle clairement aux pays africains à travailler ensemble pour accélérer la transformation du continent et améliorer les vies de leurs populations respectives en créant plus des emplois, en renforçant l’innovation numérique et en gérant les impacts du changement climatique.

Le fondateur et président d’ACET, K.Y. Amoako, a déclaré : « Le rapport met en évidence le besoin crucial pour les pays africains de faire face aux problèmes clés afin de permettre aux économies de se développer. Une collaboration croissante à travers l’Afrique, notamment par la fourniture de biens régionaux, sera essentielle pour relever les défis communs et réussir une transformation économique. L’intégration du continent demande également un leadership visionnaire à tous les niveaux qui va au-delà des intérêts nationaux et qui permettra de mener des mesures et initiatives pour le bien commun.

La dernière édition de l’ATR est publié à l’heure ou la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAf) est entrée en vigueur en ce début de l’année, donnant un nouvel élan au projet d’intégration du continent et affirmant l’engagement des pays africains à accélérer le commerce intra-africain et à stimuler la compétitivité de l’Afrique sur les marchés mondiaux.

L’ancienne présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, a ajouté : « Faire de la nouvelle Zone de libre-échange continentale africaine un succès est un moyen de renforcer l’intégration dont l’Afrique a tant besoin. Ce marché, alors étendu, attirera davantage d’investissements, stimulera la productivité, fournira de meilleurs emplois et améliorera les conditions de vies dans nos pays, autant d’éléments qui soutiennent la transformation économique du continent. Le moment est venu de faire plus en faveur de l’intégration africaine, non seulement par le biais du commerce, mais aussi par une plus grande collaboration. Ce n’est qu’alors que l’Afrique verra ses économies se transformer et qu’elle développera le leadership et les institutions nécessaires pour construire l’Afrique que nous voulons. »

Comme l’affirme le Rapport de cette année, l’approfondissement de l’intégration régionale nécessite de poursuivre non seulement l’intégration des marchés régionaux, mais aussi d’accroître la collaboration régionale au sens large. Une avancée par rapport au deuxième ATR publiée en 2018. Le rapport souligne le besoin urgent pour les pays de s’investir au-delà du commerce et des marchés pour collaborer sur des projets tels que les infrastructures de transport, la libre circulation des personnes, une meilleure gestion des bassins fluviaux, la connectivité numérique transfrontalière et les systèmes de contrôle des futures épidémies de parasites et de maladies.

Accédez au rapport complet « Intégrer pour Transformer » ici

Suivez-nous sur Twitter, Facebook, et LinkedIn.

FIN

 

A propos d’ACET

Le Centre Africain pour la Transformation Economique (ACET) est un institut panafricain de politique économique qui aide les gouvernements et les entreprises à transformer les économies et à générer une croissance durable qui améliore les conditions de vie. ACET suit une approche unique qui combine l’analyse, le conseil et le plaidoyer dans des domaines de programme critiques, englobant la gestion économique et la gouvernance, l’emploi et les compétences des jeunes, l’intégration régionale et l’égalité genre, afin de favoriser la collaboration entre les décideurs politiques et le secteur privé qui cherchent à accélérer la croissance durable de l’Afrique. Pour en savoir plus, visitez : www.acetforafrica.org

 

 

Contact presse :

James Deacon, Djembe Consultants (Anglais)

+233 55 433 4778 james@djembeconsultants.com

 

Belinda Ayamgha, ACET (Anglais)

+233 26 818 2817 bayamgha@acetforafrica.org

 

Gilles Ametepe, Djembe Consultants (Français)

+233 24 860 6652 gilles@djembeconsultants.com

 

Have your say here:

Your email address will not be published. Required fields are marked *